Techmicrobio.eu
site destiné aux STL-Biotechnologies et aux BTS/DUT biologiques

Recherche

Text Size

Nous avons 83 invités et aucun membre en ligne

Contrôle pipette



Contrôles des pipettes à piston

feuille de calcul revue le 12 décembre 2011

Le contrôle des pipettes nécessite la réalisation d'un certain nombre d'essais et donc une analyse statistique.
Le tableur s'impose donc pour réaliser cette analyse.

Méthode de contrôle

Le contrôle repose sur la pesée, la balance étant l'instrument le plus "précis", et le mieux contrôlé, utilisable.
La pipette mesurant un volume de liquide, c'est l'eau qui est pesée. Pour connaître la relation entre la masse de l'eau et son volume, on se reportera au calcul de Z, facteur qui permet de déterminer le volume d'une masse d'eau en fonction de la température et de la pression.

Le volume v est donc le produit de m par Z : v= m.Z

On réalise donc une série de pesées pour un volume affiché donné pour déterminer :

    * la moyenne, permettant d'estimer la justesse (et non l'exactitude) par comparaison à la valeur affichée.
    * l'écart-type, mesure de la dispersion et donc de la répétabilité (la mesure étant réalisée par le même opérateur).

Le but est d'avoir la pipette la plus juste et la plus répétable possible. Bien évidemment, elle ne sera pas parfaite et le fabricant indiquera des tolérances sous la forme d'une valeur à ne pas dépasser pour les deux paramètres.

La feuille de calcul

La feuille proposée développe deux méthodes différentes de pesée :

  • la première consiste à peser, noter la masse, puis tarer, puis recommencer jusqu'à 10 essais.
  • la deuxième consiste à peser, noter la masse, puis recommencer, en notant donc la masse cumulée, jusqu'à 10 essais. En évitant le tarage, la durée des mesures sera réduite facilitant le travail.

Z est introduit soit par une formule tenant compte de la température et de la pression qui doivent être renseignées. Attention, la pression est en kPa et non hPa (Pression normale dans l'atmosphère par beau temps à 0 m d'altitude vers 101,3 kPa = 1013 hPa (ou mBar))

Le volume cible affiché par la pipette est noté.
Les tolérances du constructeur sont notées pour le volume cible choisi.

La feuille calcule alors, une fois les données de mesure entrées :

  • la moyenne,
  • l'erreur de justesse, différence entre la valeur cible et la moyenne,
  • l'écart type qui est l'erreur de répétabilité (fidélité)


Elle évalue ensuite, pour un volume cible donné :

  •  la justesse (en comparant la valeur absolue de l'erreur de justesse et la tolérance de justesse),
  •  la fidélité (en comparant l'écart type de la mesure et la tolérance de répétabilité),
  •  puis conclut pour le volume cible considéré, si la pipette est conforme ou non.


La même opération doit être répétée pour d'autres volumes cibles. Deux sont prévus dans la feuille avec la maximum de la pipette et son minimum. Il faudrait ajouter le volume central, soit pour les trois volumes d'une P1000 : 1000 µL, 100 µL et 500 µL.
Une conclusion finale permet de savoir si la pipette est ou non utilisable. Si l'on souhaite ajouter un essai, une modification simple de la feuille sera nécessaire (il suffit de recopier sur la droite la table de mesures d'un volume).

La feuille est protégée mais sans mot de passe pour éviter la destruction des formules de calcul !
Pour Z voir article correspondant.


télécharger la feuille (elle inclut les feuilles concernant Z)