Techmicrobio.eu
site destiné aux STL-Biotechnologies et aux BTS/DUT biologiques

Recherche

Text Size

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

Rubéole

Rubéole


La rubéole est surtout connue comme une grave maladie du foetus.

1. le virus

Le virus de la rubéole (famille des Togaviridae, genre Rubivirus) est un virus à RNA positif, icosaédrique, enveloppé, de 65 nm de diamètre. Il se multiplie dans le cytoplasme et le virus est libéré par bourgeonnement.
Il a été isolé pour la première fois en 1962.
Son enveloppe porte une hémagglutinine.

2. la maladie et son épidémiologie

La maladie, après une incubation de 15 jours, est essentiellement caractérisée par une éruption maculopauleuse rouge caractéristique. Les complications sont rares (encéphalite dans 1 cas sur 6000, thrombopénies sans conséquences).
Le virus est très contagieux avec un réservoir essentiel chez les enfants jeunes.
Le grand danger est le passage au foetus, surtout en début de grossesse : la rubéole congénitale conduit à de graves malformations handicapantes, en particulier dans les 4 premiers mois de la grossesse. 10 % des femmes sont, en France, non immunisées contre le virus et 0,05 % des enfants sont atteints à la naissance de rubéole.
La prévention utilise un virus vivant qu'il convient de n'administrer qu'aux femmes non enceintes (donc avant la puberté ou sous contraception sûre), et aux hommes pour limiter la circulation virale. Le vaccin est souvent associé à celui de la rougeole et des oreillons.

DOCUMENTS COMPLÉMENTAIRES

statistiques
Le Monde du 30 avril 1999
en 1997 : 84 cas d'infection rubéoleuse recensés chez le femme enceinte et 8 cas de rubéole congénitale malformative.