techmicrobio.eu
site destiné aux STL-Biotechnologies et aux BTS/DUT biologiques

Recherche

Text Size

Nous avons 48 invités et aucun membre en ligne

Divers

Kligler, lactose

Kligler-Hajna : problèmes posés par la lecture du Lactose

Lundi, 23 mars 2009

    L'utilisation du milieu de Kligler-Hajna reste d'actualité, ou d'habitude dans nos laboratoires, aux côtés des galeries miniaturisées. L'interprétation de sa lecture est complexe mais nécessaire si l'on veut dépasser le stade culinaire en bactériologie. On trouvera l'interprétation que j'en fais dans le Dictionnaire des techniques (CRDP d'Aquitaine).

    L'objet de cette page est de montrer "la justesse" de cette interprétation, en attendant bien évidement la démonstration du contraire !

Interprétation de la lecture

    Le problème est le lactose puisque le milieu est doublement glucidé : 1 % de lactose et 0,1 % de glucose. Une bactérie fermentant le glucose acidifie la pente qui pourtant devient alcaline quand la bactérie est lactose -. On peut l'interpréter comme une alcalinisation liée à l'utilisation des peptones en aérobiose, alcalinisation par respiration qui n'est possible que si le dioxyde de carbone produit, gaz acide, est évacué au dehors.

Problème rencontré

    À l'occasion de la préparation des TP d'examen ,le repiquage du souchier des Salmonella m'a conduit, pour la réalisation du sérogroupage, à ensemencer un Kligler pour chaque souche. Aucun problème sauf pour Salmonella ParaB qui s'avère lactose +. Le sérogroupage (qu'il n'aurait fallu faire qu'avec la certitude d'avoir une Salmonella...) confirme l'étiquette : aucun Citrobacter n'est venu perturber les Salmonella. Heureusement !

Résolution

    Si le dioxyde de carbone est en cause, il suffit donc d'ouvrir le tube et d'attendre. Les photographies qui suivent montrent l'évolution de la couleur du milieu.

au départ     à la fin

    La pente est donc devenue rouge (assez lentement, le dernier tube n'ayant pu être photographié que le lendemain; habituellement il faut moins de 1 heure).

    Quelle est la cause du "dysfonctionnement" ? Bien évidemment, le bouchon était trop vissé (erreur du technicien !).

    Regardons donc le bouchon avec, à gauche celui du tube et à droite celui d'autres tubes :

    Le bouchon du tube de Salmonella ParaB contenait une petite pastille de caoutchouc assurant l'étanchéité, pastille absente de la plupart de nos tubes, recyclés depuis quelques années... Aucun gaz ne pouvait être échangé entre extérieur et intérieur du tube.

    Il me semble donc que l'interprétation donnée soit ainsi corroborée. J'attends donc vos critiques ou d'autres hypothèses pour "avancer" !