techmicrobio.eu
site destiné aux STL-Biotechnologies et aux BTS/DUT biologiques

Recherche

Text Size

Nous avons 71 invités et aucun membre en ligne

La distinction morphologique est toujours délicate…
Les coques gram - en diplocoques évoquent naturellement Neisseriaceae et Moraxellaceae.
D'autres bactéries sont proches comme les Bordetella et les Brucella. Les Legionnellaceae dépassent de cadre de cette documentation et sont des bacilles.

Galerie

La galerie miniaturisée à ensemencer est l'API NH ou équivalent (documentation biomérieux). Pour les Brucella, des géloses placées éventuellement sous CO2 avec des inhibiteurs (fuchsine acide/thionine) peuvent être utiles.

Les géloses de réisolement seront le plus souvent des géloses Chocolat + polyvitex.

Tableaux (voir aussi les tableaux des minigaleries)

1. Neisseriaceae - Moraxellaceae

Neisseria gonorrheae et meningitidis peuvent être mises en évidence par amplification génique (PCR quantitative) dans les produits pathologiques.

complément Acinetobacter : (normalement de culture facile)

Brucella

Ces bactéries sont généralement de culture très difficile et souvent lente. Elles restent rares. La pénétration transcutanée impose des mesures de sécurité majeures (Laboratoire NSB3)

Bordetella

L'agent de coqueluche est une Bordetella (pertussis), bactérie fréquente mais de culture rare… L'amplification génique (PCR quantitative) est préférée pour le diagnostic.