techmicrobio.eu
site destiné aux STL-Biotechnologies et aux BTS/DUT biologiques

Recherche

Text Size

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne


Quelques images de copies étonnantes !


 À la question "Qu'est-ce que VCAT (mélange utilisé pour sélectionner les Neisseria pathogènes en gélose Chocolat supplémentée)

Deux questions :

  • qu'est ce qu'un cycle monoxème ?

  • qu'est ce qu'un sérodiagnostic ?

 

 Dessiner Trichomonas vaginalis…

 

Quels sont les trois groupes de protozoaires parasites de l'homme ?

 Quels sont les principaux moyens de prévention des IST (Infections sexuellement transmissibles)

 

 

 

 Amusant !!!

Quelques images de comptes rendus de Noël !!!  JOYEUSES FÊTES…


   

Réaliser des photos numériques au microscope simplement…

Présentation de l'AG UPBM de Saint Denis en octobre 2002.

Matériel nécessaire :

  • microscope équipé si possible d'oeillères pour limiter les lumières parasites et l'appui possible.
  • un appareil photographique numérique disposant d'une résolution suffisante, ici 2400 pixels en largeur.
  • des lames...

Technique utilisée

  • Supprimer la commande de flash intégrée.
  • Choisir un champ sur la lame et l'éclairage souhaité.
  • Placer l'objectif de l'appareil sur l'oculaire (en prenant éventuellement appui sur les oeillères) en cherchant la bonne distance et la bonne position par tatonnement. Une position macro peut être nécessaire.
  • Prendre la photographie sans bouger. Mieux vaut la contrôler.

Il convient de ne pas se faire d'illusions. Mieux vaut avoir un appareil correctement placé sur un microscope de qualité. Mais cette technique permet d'avoir les photos sans investissement avec une qualité qui reste tout à fait acceptable.

Exemples (résolution limitée pour l'accès internet)

Les photographies réelles sont de meilleure définition. L'accès internet nécessite bien sûr, pour la rapidité, des images en définition inférieure. Toutes ces images ont été retravaillées (contraste, netteté...) mais de façon limitée.

coloration des spores
prélèvement vaginal

 

Nitrates, eau minérale et mesurage

Enfin une étiquette sérieuse pour le mesurage des nitrates…

N'est pas annoncé 0 g/L mais inférieur à la limite de détection ce qui est tout de même beaucoup plus juste !


Incertitudes…

Chacun sait, bien entendu, qu'une mesure n'est jamais exacte… et que les normes actuelles imposent, pour les analyses, d'associer la valeur indiquée à son incertitude (la valeur vraie étant comprise dans la fourchette avec une probabilité de 0,95 si j'ai bien compris !)

Un petit exemple d'outre-france ! :

Comme quoi les Chinois sont en avance ! au moins sur l'étiquetage.

 

 


 L'étuve à dioxyde de carbone doit permettre d'obtenir une atmosphère aérobie enrichie en dioxyde de carbone, atmosphère saturée en eau. Pour cela, un bac à eau est placé au bas de l'étuve et l'eau en s'évaporant peut ainsi assurer la saturation.

MAIS les champignons, en particulier les moisissures, adorent l'humidité pourvu qu'ils aient quelques substrats consommables : or quelques gouttes de milieu de culture des flasques suffit pour eux… Il faut donc veiller à ce qu'aucun champignon n'apparaisse et donc mettre de l'eau bouillie, nettoyer aussi souvent que nécessaire, ajouter un antimicrobien… Sinon apparaissent les moisissures comme cela a été le cas à la fin de nos cultures cellulaires (non touchées heureusement) :